• Facebook Social Icône
  • Youtube
  • Instagram

Biographie

sitei.jpg

C’est le rôle récent de l’Aurore dans la production de l’opéra de Mondonville, Titon et l’Aurore, à l’Opéra-Comique, dirigé par William Christie et enregistré pour Medicitv, qui a propulsé Gwendoline Blondeel au-devant de la scène lyrique européenne où elle se distingue particulièrement dans le répertoire français.

 

Tout juste sortie de l’Académie de La Monnaie à Bruxelles, Gwendoline a travaillé sous la direction de chefs prestigieux comme William Christie (Titon et L’Aurore, Magnificat de Bach, Lecons de Ténèbres de Couperin), Leonardo Garcia Alarcon (Il Palazzo Incantato de Luigi Rossi, Semele de Handel, Vespro della Beata Vergine de Monteverdi) et Diego Fasolis (La Senna Festeggiante de Vivaldi).  Elle s’est produite au Théâtre du Châtelet in Paris, La Monnaie in Brussels, Opéra Royal de Wallonie in Liège, Grand Théâtre de Genève, Opéra National de Lorraine et Opéra de Dijon dans des rôles tels que Lakmé (Delibes), Olympia (Les Contes d’Hoffmann) et Eurydice dans Orphée            aux enfers (Offenbach).

La saison 2022/2023 s’annonce sous les meilleurs auspices avec ses débuts au Het Concertgebouw sous la direction de William Christie, aux Philharmonie de Paris avec Le Consort dans un programme de cantates françaises, Philharmonie de Berlin et ElbPhilharmonie à Hamburg, ces deux dernières salles de concerts en compagnie du Freiburger Barockorchester. Gwendoline chantera Céphie/Cénide dans une nouvelle version de Zoroastre de Rameau au Théâtre des Champs-Elysées, dirigée par Alexis Kossenko, avec qui elle interprètera aussi le rôle de Florine/Thalie dans Le Carnaval du Parnasse à l’Opéra Royal de Versailles. La jeune soprano belge fera également ses débuts aux Etats-Unis dans le Stabat Mater de Pergolèse et dans la reprise moderne de l’opéra de Rameau, Io (La Folie), une production de Opera Lafayette.  Parmi les futures invitations et réinvitations notables, citons l’Opéra de Paris, Barbican Centre, Opéra de Lille, Opéra Comique et Théâtre de La Monnaie/De Munt.

 

Gwendoline est également active sur le plan discographique, avec l’enregistrement de plusieurs CDs, dont une nouvelle version d’Orfeo de Monteverdi (Eurydice & La Musica) avec l’ensemble Les Epopées, qui sera également donnée au Festival de Beaune et à l’Opéra Royal de Versailles, ainsi que la première mondiale de l’opéra d’Elisabeth Jacquet de la Guerre, Céphale et Procris, accompagnée par l’ensemble ‘A Nocte Temporis’ et La Jérusalem délivrée de Philippe d’Orléans avec ‘Cappella Mediterranea’.

                                                                                                                                                                                                                   Juin 2022